Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ornitho en Côte d'Ivoire, 2013: Nouvelles Espèces pour le Pays & Extensions d'Aires de Répartition

L’année 2013 est presque bouclée, le bilan des sorties hebdomadaires est honorable : deux nouvelles espèces pour la Côte d’Ivoire, quatre hors de leur aire de répartition habituelle ou dans une nouvelles localité, et plus d’une douzaine d’observations d'oiseaux rares ou peu communs.

La majeure partie des observations ont été effectuées sur la côte, dans trois secteurs :

• La lagune de Grand Bassam, située à une demi-heure (en voiture…) d’Abidjan vers l’Est ;

• La zone d’Assinie, à environ une heure et quart d’Abidjan, toujours vers l’est – la prospection s’est plus particulièrement attachée aux marais d’Assouinde et à un lac situé près d’une plantation de coco (« Campeix ») ;

• La région de Grand Lahou, avec la savane de Braffedon parsemée d’ilots forestiers, et l’embouchure du fleuve Bandama, à Vieux Lahou.

Principaux sites prospectés

Principaux sites prospectés

Nouvelles espèces pour la Côte d’Ivoire

Ornitho en Côte d'Ivoire, 2013: Nouvelles Espèces pour le Pays & Extensions d'Aires de Répartition

Canard Siffleur

Le matin du 27 janvier 2013, je patauge dans les marais d’Assouinde, et lève six canards. Ils attirent immédiatement mon attention, car leur « look » (ou plutôt leur « jizz », pour utiliser le jargon ornitho) et leur manière de voler n’ont rien à voir avec les centaines de Dendrocygnes Veufs (photo ci-contre) qui sont cantonnés dans le coin. Le vol est plus direct, les battements d’ailes sont plus rapides. Quatre d’entre eux ont une allure élancée, les deux autres sont plus petits, ramassés. Il s’agit de quatre Canards Pilets et deux Canards Siffleurs, tous oiseaux migrateurs paléarctiques venu passer l’hiver sous des températures plus clémentes. Les oiseaux tournent au-dessus des marais puis vont se poser loin de ma vue. Une semaine plus tard, le 02 février 2013, j’observe au même endroit, à nouveau un (le même vraisemblablement) groupe de quatre Pilets et deux Siffleurs. Les photos prises fin janvier (voir ci-contre) ne sont pas bonnes, mais pour qui connait, permettent d’identifier les deux espèces – deux males et deux femelles, s’agissant des Pilets.

Le canard Siffleur est une espèce qui passe ses quartiers d’hiver sur la côte Mauritanienne, au Mali en particulier dans le delta intérieur du Fleuve Niger, au sud du Niger et au nord du Nigeria ; en revanche, l’espèce n’avait encore jamais été observée en Côte d’Ivoire.

Deux Canards Siffleurs (queue de peloton), nouvelle espèce pour la Côte d'Ivoire, avec deux Canards Pilets mâles (pôle position) et deux Canards Pilets femelles - Assouinde, Côte d'Ivoire, 27 janvier 2013

Deux Canards Siffleurs (queue de peloton), nouvelle espèce pour la Côte d'Ivoire, avec deux Canards Pilets mâles (pôle position) et deux Canards Pilets femelles - Assouinde, Côte d'Ivoire, 27 janvier 2013

Ornitho en Côte d'Ivoire, 2013: Nouvelles Espèces pour le Pays & Extensions d'Aires de Répartition

Noddi Noir

Fin de matinée du 25 août 2013. Après avoir, depuis 6h30, écumé les bancs de sable de la lagune saumâtre près de l’embouchure du fleuve Bandama, à Vieux Lahou. Je rentre tranquillement en pinasse, conduite par Yves. Je n’ai pas pris beaucoup de photos ce jour-là, alors quand, arrivé à l’embouchure, une dizaine de Guifette Noires (photo ci-contre) sont en action de pêche, bien groupées, cantonnées autour d’un endroit où l’eau ne cesse de faire des remous, je demande à Yves de stopper, histoire de m’entrainer à photographier les oiseaux en vol. Je commence à mitrailler, l’œil rivé à l’œilleton de l’appareil. Au bout d’un moment, je le « décroche » et regarde le ballet des guifettes, l’œil maintenant nu. Et j’aperçois au milieu de ces guifettes un oiseau bien plus grand (jusqu’à 39 cm du bec à la queue, contre 24), plus fin, et surtout au plumage brun très sombre virant au noir, contrastant avec une grande calotte blanche sur la tête. Un Noddi Noir ! Après quelques minutes avec le groupe (je ne l’ai pas vu pêcher), il s’en est allé pour rejoindre la côte et la longer en direction de l’Ouest…direction le Golfe de Guinée où il sévit normalement exclusivement.

Cet oiseau pélagique s’est « égaré » sur la côte ivoirienne, était même à l’intérieur des terres finalement, puisqu’il avait dépassé l’embouchure (de peu, certes, mais…) et se trouvait sur la lagune côtière. Le Noddi Noir était, jusqu’alors, inconnu de l’avifaune de la Côte d’Ivoire.

Noddi Noir, nouvelle espèce pour la Côte d'Ivoire - Embouchure du Fleuve Bandama, Vieux Lahou, Côte d'Ivoire, 25 août 2013Noddi Noir, nouvelle espèce pour la Côte d'Ivoire - Embouchure du Fleuve Bandama, Vieux Lahou, Côte d'Ivoire, 25 août 2013

Noddi Noir, nouvelle espèce pour la Côte d'Ivoire - Embouchure du Fleuve Bandama, Vieux Lahou, Côte d'Ivoire, 25 août 2013

Lagune saumâtre près de l'embouchure du Fleuve Bandama, Vieux Lahou, Côte d'Ivoire

Lagune saumâtre près de l'embouchure du Fleuve Bandama, Vieux Lahou, Côte d'Ivoire

Espèces observées hors de leur aire de répartition habituelle ou connue en Côte d’Ivoire

Rollier Varié

Ce 20 avril 2013, après avoir affûté toute la matinée depuis l'aube au lac de Campeix, je m’étais autorisé pour une fois un repas bien européen dans un de ces restaurants pour touristes, situés sur la « ligne », ce goudron rectiligne longeant la lagune d’Assinie, depuis Assouinde jusqu’à Assinie Mafia. Je reprends la voiture vers 14 heures, fait quelques kilomètres sur la « ligne » et mon regard est attiré par un oiseau à la gueule bien connue de mes services, pour l’avoir souvent vu au Mali. Cet oiseau posé sur un poteau télégraphique en bord de route, c’est un Rollier Varié, pas de confusion possible. L’ayant dépassé, je reviens dans l’autre sens à vitesse lente pour arrêter la voiture au plus près. Je sécurise en prenant quelques clichés, moteur tournant ; j’éteins le moteur, il ne bronche pas. Alors je recommence à prendre des photos, la voiture ne vibrant plus maintenant, l’appareil bien calé sur la vitre à moitié baissée. Il s’en va ensuite un peu plus loin, sur un autre poteau ; même manège. Il est maintenant calme et je le laisse à son sort après environ une demi-heure.

Cette observation de Rollier Variée constitue la première sur la côte du pays, la plus au sud jamais faite en Côte d’Ivoire.

Rollier Varié; 1ère observation sur la côte Ivoirienne (en dehors de l'aire de répartition connue) - Quelque part entre Assouinde et Assinie Mafia, Côte d'Ivoire, 20avril 2013

Rollier Varié; 1ère observation sur la côte Ivoirienne (en dehors de l'aire de répartition connue) - Quelque part entre Assouinde et Assinie Mafia, Côte d'Ivoire, 20avril 2013

Ornitho en Côte d'Ivoire, 2013: Nouvelles Espèces pour le Pays & Extensions d'Aires de Répartition

Calao à Bec Rouge

Voilà encore un oiseau que j’ai croisé souvent au Mali, où il est très commun en savane boisée, son habitat typique. C’est pourtant dans un biotope complètement inhabituel qu’avec l’ami Etienne Leroy nous en avons trouvé un, le 04 mai 2013 : une mangrove entre Assinie et les îles Ehotile. Encore une fois, pas de confusion possible, l’espèce est facilement identifiable. Relativement farouche, j’ai pu quand même pu le photographier, et avec la chance, les photos sont à peu près correctes (difficile de photographier à main levé avec un téléobjectif et dans une pirogue).

Il apparait que le Calao à Bec Rouge n’a jamais été observé autant au sud en Afrique de l’Ouest et bien sûr en Côte d’Ivoire – toutes les observations de l’espèce dans le pays (seulement trois jusqu’à celle-ci) ont été jusqu’à présent faites à l’extrême Nord, près de la frontière Malienne. Certains ont pu penser à une origine non sauvage de l’oiseau, mais d’une part son comportement était habituel (pour qui en a déjà observé), d’autre part l’aéroport international et le port également international, les plus proches sont à Abidjan, bien loin de cette mangrove, environ 80km à vol d’oiseau.

Calao à Bec Rouge; observation la plus au Sud jamais faite en Afrique de l'Ouest - Quelque part entre Assinie Mafia et les îles Ehotile, Côte d'ivoire, 04 mai 2013

Calao à Bec Rouge; observation la plus au Sud jamais faite en Afrique de l'Ouest - Quelque part entre Assinie Mafia et les îles Ehotile, Côte d'ivoire, 04 mai 2013

Ornitho en Côte d'Ivoire, 2013: Nouvelles Espèces pour le Pays & Extensions d'Aires de Répartition

Rousserole des Cannes

Pour le coup, j’ai un peu honte. J’ai photographié le 14 juillet 2013, dans une roselière de la lagune de Grand Bassam, un oiseau du style Rousserole. Incapable de l’identifier tout seul, je ne suis pas très fort dans cet exercice, avec les (petits) oiseaux sans beaucoup de couleurs, sans couleurs vives, passe-muraille. L’aide d’ornithos anglais (John Caddick et Pete Leonard) m’ont été d’un grand secours définitif.

C’était une Rousserole des Cannes.

Et c’était donc une nouvelle localité en Côte d’Ivoire pour cette espèce qui n’avait été observé jusqu’à présent que dans la région de Yamoussoukro à plus de 200 km vers le Nord, de Grand Bassam.

Rousserole des Cannes, observée dans une nouvelle localité pour cette espèce - Lagune de Grand Bassam, Côte d'Ivoire, 14 juillet 2013Rousserole des Cannes, observée dans une nouvelle localité pour cette espèce - Lagune de Grand Bassam, Côte d'Ivoire, 14 juillet 2013

Rousserole des Cannes, observée dans une nouvelle localité pour cette espèce - Lagune de Grand Bassam, Côte d'Ivoire, 14 juillet 2013

Piapiac Africain

Le weekend prolongé de la Toussaint m’avait fait aller à Bouake, dans la famille de l’ami Sylla. Le 2 octobre 2013, je suis allé me ballader dans la savane boisée à l’entrée de la ville (lorsque lon vient d’Abidjan). A l’arrivée dans un village de brousse, j’aperçois un oiseau noir, longue queue, voler au-dessus d’un ilot forestier puis se poser sur le faîte d’un arbre. J’ajuste les jumelles : un Piapiac Africain, juvenile, bec rouge. Plus tard, au détour d’une petite piste, se trouve un berger Peul avec ses quelques bœufs ; à côté d’eux et sur eux, une demi-douzaine de Piapiacs adultes.

D’après les cartes, l’espèce n’est normalement pas présente « si bas » dans le pays ; l’ancienne littérature ornithologique (1916-1917…) parle pourtant du « Piapiac de Bouake », mais sans donner de détails. Enfin, un individu a été observé en 2000 je crois (Ron Demey, comm. pers.), dans une savane du Parc d’Azagny, alors là, carrément au sud du pays. Alors, extension de l’aire de répartition ou non ? Il faudra y retourner de toute manière pour vérifier si ce petit groupe de Piapiacs est bien de Bouake.

Pipiac Africain - Bouake, Côte d'Ivoire, 02 octobre 2013

Pipiac Africain - Bouake, Côte d'Ivoire, 02 octobre 2013

Marais d'Assouinde - Partie des marais où ont été observés les Canards Siffleurs en compagnie de Canards Pilets

Marais d'Assouinde - Partie des marais où ont été observés les Canards Siffleurs en compagnie de Canards Pilets

Tag(s) : #Côte d'Ivoire, #1st record, #Extension de l'aire de répartition, #Espèce rare

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :