Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Pays Manding des Oiseaux, Mali (à suivre)

Terre du peuple Malinké, le Pays Manding s’étend au sud du Mali, depuis la capitale Bamako, jusqu’à la frontière de la Guinée. C’est une région de savane boisée, éventrée par le Fleuve Niger ainsi que par une chaine de hauts plateaux, les monts Manding. Etabli à Bamako de fin 2010 à fin mars 2012 (peu après le coup d’état), je fis ma première sortie hors de la grande ville dans le village de Siby, plus ou moins la porte du Pays Manding ; ensuite et pendant la quinzaine de mois qui a suivi, j’ai prospecté quasi hebdomadairement la région, récupérant à chaque fois au petit matin Seydou, ce guide sans client (à l’époque en tout cas, je souhaite que cela ait changé, mais J’en doute fortement, avec la situation sécuritaire Malienne de ces temps-ci), devenu entretemps un ami et un ornithologue amateur… à force d’être « piqué » régulièrement par son, donc, unique client, et de rechercher avec ce dernier dans le bouquin les oiseaux pour lesquels nous avions des difficultés sur l’identification.

Photo de gauche: jeunes Malinke jouant au football, au bord du Fleuve Niger / Photo de droite: Arbre à Henné du Pays MandingPhoto de gauche: jeunes Malinke jouant au football, au bord du Fleuve Niger / Photo de droite: Arbre à Henné du Pays Manding

Photo de gauche: jeunes Malinke jouant au football, au bord du Fleuve Niger / Photo de droite: Arbre à Henné du Pays Manding

Alors ensemble, à pieds, en pirogue, en voiture et même à moto, nous avons écumé autant que nous l’avons pu, les environs, les savanes, les mares et le fleuve Niger (ou « le Fleuve », tout simplement) ; de Siby à Gueleninkoro, en passant par Tabou, Guéna, Dogoro et Djédjéné, ainsi que de Bankoumana à Kangaba, en passant par Kéla et Safola. Toutes localités où Seydou, même s’il ne les connaissait pas nécessairement au départ, en tout cas avait su, in fine, se débrouiller pour nous emmener dans de bons coins, ou avait su dégotter qui le bon piroguier, qui le bon pisteur.

L'ami/Guide Seydou (à gauche) avec Issa le (bon !) Piroguier Bozo, lors d'une halte-déjeuner, en pays Manding

L'ami/Guide Seydou (à gauche) avec Issa le (bon !) Piroguier Bozo, lors d'une halte-déjeuner, en pays Manding

Le Pays Manding des Oiseaux, Mali (à suivre)

Car clairement, le prophète ne connait jamais son pays, et ce dans tous les coins du monde. Je crois bien d’ailleurs que Seydou, quand je l’ai rencontré, eh ben, à part Siby… Mais il n’a eu de cesse de rechercher pendant les jours (ouvrés) de la semaine de nouveaux coins (potentiellement) à oiseaux, et le samedi ou le dimanche suivant (voire les deux), nous allions découvrir régulièrement de nouvelles zones, de nouveaux habitats. Ainsi, trois sites principaux ont fait l’objet de prospections assidues :

• la mare de Gueleninkoro, située à 25 kilomètres de Siby vers le sud, au bord de la route menant à la Guinée, à quelques encablures de la frontière. Mare… enfin, mare… C’est en Africain dans le texte, car c’est ou bien véritablement un grand étang en saison des pluies, ou bien une zone humide plus ou moins vasière en saison sèche. Cette « mare » est en plus bordée par de la petite forêt de savane boisée, alors ici, on a finalement un peu tous les habitats : la mare, la savane, les arbres.

• le Fleuve (Niger) du côté de Bankoumana, que l’on rejoint depuis Siby par 15 kilomètre de bonne piste vers l’ouest. En fonction de la saison, ou bien le fleuve remplit tout son lit et est alors bordé par une petite mince bande de forêt dégradée ou par la savane boisée, ou bien de grandes bancs de sable apparaissent et les bords sont également sableux ou marécageux ;

• et le Fleuve (encore – Niger) dans la région de Kangaba, et plus particulièrement au village de Safola et alentours, de 20 à 30 kilomètres au sud de Bankoumana, mais bien moins, en « direct » par voie navigable.

Contraste Malinké (ou du Pays Manding) ou tout simplement Africain: Gueleninkoro, en saison des pluies (à gauche) et et en saison sècheContraste Malinké (ou du Pays Manding) ou tout simplement Africain: Gueleninkoro, en saison des pluies (à gauche) et et en saison sèche

Contraste Malinké (ou du Pays Manding) ou tout simplement Africain: Gueleninkoro, en saison des pluies (à gauche) et et en saison sèche

Coucher du Soleil en Pays Manding

Coucher du Soleil en Pays Manding

Le Pays Manding des Oiseaux, Mali (à suivre)

Près de 150 espèces ont été identifiées durant nos crapahutages, ce qui n’est finalement pas très fort, car comme toujours je (Seydou aussi !) passe à côté des petits oiseaux style passereaux (on dirait style moineaux en Europe) qui n’attirent pas souvent mon attention. Seydou et moi avons fait néanmoins pas mal de jolies coches, et singulièrement d’abord cet oiseau à la gueule incroyable qu’est le Bec-en-Ciseaux d’Afrique. Oui gueule, car on peut dire qu’il est prognate, mais en série ; tous les oiseaux de cette espèce le sont. Le bec n’est pas symétrique, la partie inférieure est plus longue, ce qui lui permet de se nourrir en rasant l’eau, et ramasser avec le bec toutes sortes de petits animaux vivant à la surface.

Première rencontre avec les Becs-en-Ciseaux du Pays Manding - 25 février 2012, pas loin du village de Safola, âu Sud de Kangaba, Mail

Première rencontre avec les Becs-en-Ciseaux du Pays Manding - 25 février 2012, pas loin du village de Safola, âu Sud de Kangaba, Mail

Le Pays Manding des Oiseaux, Mali (à suivre)

Pour l’observateur, et en particulier le photographe, c’est un oiseau assez sympathique. Quand tu déranges le groupe (c’est une espèce grégaire – encore que, en Côte d’Ivoire récemment, j’ai observé un oiseau isolé… qui se joignait à de nombreuses sternes, il est vrai - photo ci-contre), il revient au même endroit si tu t’es arrêté ensuite puis as attendu le temps qu’il faut. Une fois compris ce manège, nous approchions donc en pirogue, stoppions, continuions, stoppions, ad libitum jusqu’à que nous soyons assez près. Au bout d’un moment, les oiseaux semblaient confiants.

Bec-en-Ciseaux ; Immature à gauche, bout du bec marron / couple en plein flirt à draoite - 25 février 2012, pas loin du village de Safola, âu Sud de Kangaba, MailBec-en-Ciseaux ; Immature à gauche, bout du bec marron / couple en plein flirt à draoite - 25 février 2012, pas loin du village de Safola, âu Sud de Kangaba, Mail

Bec-en-Ciseaux ; Immature à gauche, bout du bec marron / couple en plein flirt à draoite - 25 février 2012, pas loin du village de Safola, âu Sud de Kangaba, Mail

Le Pays Manding des Oiseaux, Mali (à suivre)

Nous avons découvert un groupe de 44 individus près de Safola, village de pêcheurs Bozo, un jour de fin février 2012, tandis que nous prospections ce coin depuis trois mois sans en avoir jamais vu la queue d’un. Ce ne devait pourtant pas être un hasard, car nous les avons vu régulièrement ensuite, et jusqu’au 17 mars 2012, quatre jours avant le coup d’état au Mali et dernière sortie ornitho Malienne pour moi à ce stade de l’étude. Egalement, parce que – sauf erreur – quelques individus avaient été notés en 2004, huit ans auparavant, par Dowsett-Lemaire, dans, je cite, « la région de Kangaba », sans plus de précisions ; aucune autre observation récente publiée que celle-ci n’existe… sauf erreur de ma part.

Sinon, à part sa gueule et sa silhouette, il faut mentionner que l’espèce est considérée comme quasi-menacée (NT – Near Threatened), selon la classification de BirdLife International. Et c’est bien sûr un oiseau rare au Mali, comme d’ailleurs dans toute l’Afrique de l’Ouest.

Le Pays Manding des Oiseaux, Mali (à suivre)
Le 17 mars 2012, quatre jours avant le coup d'état, les 44 Becs-en-ciseaux sont toujours présents sur le même banc de sable du Fleuve Niger, du côté de Safola, en Pays Manding, paisibles.

Le 17 mars 2012, quatre jours avant le coup d'état, les 44 Becs-en-ciseaux sont toujours présents sur le même banc de sable du Fleuve Niger, du côté de Safola, en Pays Manding, paisibles.

Le Pays Manding des Oiseaux, Mali (à suivre)

Puisque nous sommes à Safola, continuons sur Safola avec quelques autres observations intéressantes. Un Gravelot à Front-blanc a été trouvé le 25 février 2012 sur un banc de sable, puis revu au même endroit le 11 mars suivant. Il ne fallait pas le rater, parce qu’il se trouvait en dehors de son aire de répartition connue, et référencée par la carte du guide des oiseaux d’Afrique de l’Ouest de Borrow & Demey : disons à au moins de 200 kilomètres au sud de la limite méridionale de l’aire. Hélas ! Cette observation fait finalement suite à une autre observation, effectuée… par qui ? bien évidemment Dowsett-Lemaire en 2004 également. En tout cas c’était notable.

Gravelot à Front Blanc, hors de son aire de répartition connue - 11 mars 2012, près du village de Safola, au Sud de Kangaba, Mali

Gravelot à Front Blanc, hors de son aire de répartition connue - 11 mars 2012, près du village de Safola, au Sud de Kangaba, Mali

Encore le 11 mars 2012, c’est sur un Tantale Ibis que nous sommes tombés. L’espèce n’est pas commune, je n’ai pas de trouvé de référence sur ce bestiau dans le sud du Mali. C’était un immature ; et les immatures ont l’habitude de voyager ou d’errer, avant de s’installer. Ce jour-là était un jour d’Harmattan, la poussière ocre du désert flottait en l’air, j’en étais furieux… pour les photos. Et puis non, cela donne une ambiance particulière ; la photo est pleine de défauts, aussi à cause de l’Harmattan, mais c’est quand même un Tantale Ibis, dans cette jolie « foggy atmosphere » qui rappelle le moment.

Tantale Ibis immature en plein Harmattan, au petit matin - 11 mars 2012, près du village de Safola, au Sud de Kangaba, Mali

Tantale Ibis immature en plein Harmattan, au petit matin - 11 mars 2012, près du village de Safola, au Sud de Kangaba, Mali

Toujours près de Safola, Seydou et moi avons observé un Martin-chasseur à Poitrine Bleue, la première fois un 19 novembre 2011, deuxième sortie là-bas. J’étais bien content, c’était une coche, ma première fois pour cette espèce ; mais pas plus, si ce n’est qu’en regardant sur l’appareil, la photo semblait pas trop mauvaise. L’observation était conforme à l’aire indiquée sur la carte du bouquin-guide, donc pas plus d’euphorie. D’autant moins que nous l’avons ensuite revu régulièrement, à tel point que nous pouvions le qualifier de commun dans le coin (« localement commun » comme ils disent – ou comme Charles Aznavour le dit aussi dans une chanson !?!!), alors que je ne l’avais jamais vu ailleurs au Mali, de Bamako à Nioro du Sahel, Segou ou autre Koulikouro et Teryabougou. Après compulsation de la littérature, il s’avère que l’espèce est considérée comme peu observée au Mali ; à ce point que, récemment, l’observation d’un oiseau près de Bamako fin septembre 2012 a été mentionnée dans la section « Recent Reports » de l’ « African Bird Club Bulletin ».

Martin-chasseur à Poitrine Bleure - 19 novembre 2011, près du village de Safola, au Sud de Kangaba, Mali

Martin-chasseur à Poitrine Bleure - 19 novembre 2011, près du village de Safola, au Sud de Kangaba, Mali

Le Pays Manding des Oiseaux, Mali (à suivre)

Il n’y a bien sûr pas seulement des espèces rares à Kangaba/Safola, aussi toutes sortes d’oiseaux habituels des fleuves et des rivières. Comme le Grébifoulque d’Afrique… bien que ce ne soit pas un très bon exemple, car peu commun quand même en Afrique de l’Ouest. La première fois, c’est un immature que j’ai vu, et qui se planquait au bord du Niger, dans les arbres. Ce truc bizarre entre le plongeon, le canard, la poule d’eau, aime effectivement la forêt bordant les rivières, et aime aussi se percher dans les arbres. Une fois repéré, il s’est envolé pour aller se réfugier dans un arbre à quelques mètres de hauteur, au bord de l’eau, où il se croyait apparemment invisible. Sans doute le drame de la jeunesse, car j’ai effectué une approche certes très lente et précautionneuse, mais au bout du compte nous étions à moins de cinq mètres l’un de l’autre, et j’ai dû réduire le zoom de beaucoup pour avoir l’oiseau en entier dans le cadre.

Grébifoulque d'Afrique immature - 17 mars 2012, près du village de Safola, au Sud de Kangaba, Mali

Grébifoulque d'Afrique immature - 17 mars 2012, près du village de Safola, au Sud de Kangaba, Mali

Une fois qu’on a parlé du Grébifoulque peu commun, il reste beaucoup d’oiseaux communs ou fréquents, jolis ou pas, comme on veut. Aigrette Garzette, Héron Strié, Pluvian Fluviatile, et bien d'autres oiseaux encore....

Aigrette Garzette - 17 mars 2012? près du village de Safola, au Sud de Kangaba, Mali

Aigrette Garzette - 17 mars 2012? près du village de Safola, au Sud de Kangaba, Mali

Héron Strié - 17 mars 2012, près du village de Safola, au Sud de Kangaba, Mali

Héron Strié - 17 mars 2012, près du village de Safola, au Sud de Kangaba, Mali

Pluvian Fluviatile - 12 février 2012, près du village de Safola, au Sud de Kangaba, Mali

Pluvian Fluviatile - 12 février 2012, près du village de Safola, au Sud de Kangaba, Mali

Le Pays Manding des Oiseaux, Mali (à suivre)

Mais également des Glaéroles, qu’elles soient « à collier » ou « grise ». Sur la photo ci-contre, c’est une Glaréole à Collier, en overspeed au-dessus d’un banc de sable du Fleuve Niger, choppée pas loin de Safola. Le long du Fleuve au Mali, comme ici, on trouve les « colliers » très régulièrement, toujours en groupe, de petite ou moyenne taille (quelques dizaines). Pourtant, de temps en temps, ce sont des rassemblements énormes que l’on rencontre, sans que l’on puisse bien l’expliquer. Ainsi, le 19 novembre 2011, ce sont plusieurs milliers d’oiseaux que le piroguier Issa de Safola, mon ami/guide Seydou et moi rencontrons ; spectacle si peu bien rendu sur la photo qui suit, sur laquelle on peut compter (allez-y !) au moins mille bestiaux. Nous sommes revenus la semaine suivante, plein d’espoir, mais il n’y en avait plus que quelques unités voire dizaines.

Glaréoles à Collier par milliers - 19 novembre 2011, près du village de Safola, au Sud de Kangaba, Mali

Glaréoles à Collier par milliers - 19 novembre 2011, près du village de Safola, au Sud de Kangaba, Mali

Glaréole à Collier - 25 janvier 2014, marais d'Assouinde, près d'Assinie, Côte d'Ivoire

Glaréole à Collier - 25 janvier 2014, marais d'Assouinde, près d'Assinie, Côte d'Ivoire

S"agissant de la Glaréole Grise, jamais vu autre chose que des groupes lâches (« loose », comme diraient mes amis anglais) de quelques unités. Ce qui est sûr, c’est que l’on tombe moins facilement sur elles que sur les « colliers » ; après, comme d’habitude, il faut ramper – comme le chacal, dixit Seydou – pour les approcher et, inch’Allah, tenter de rapporter à la casbah des photos correctes.

Le Pays Manding des Oiseaux, Mali (à suivre)
Glaréole Grise - 25 février 2012, près du village de Safola, au Sud de Kangaba, Mali

Glaréole Grise - 25 février 2012, près du village de Safola, au Sud de Kangaba, Mali

Quand la période le permet, on peut voir aussi quelques oiseaux toubabous, migrateurs européens venus passer l’hiver sous le soleil, comme un Busard des Roseaux dégustant un poisson Malien, récupéré dans le Fleuve Niger. Ou comme un Chevalier Arlequin, un peu égaré quand même (observation remarquable pour ce coin là).

Busard des Roseaux, visiteur Paléarctique, au déjeuner Africain - 25 février 2012, bords du Fleuve Niger,  près du village de Safola, au Sud de Kangaba, Mali

Busard des Roseaux, visiteur Paléarctique, au déjeuner Africain - 25 février 2012, bords du Fleuve Niger, près du village de Safola, au Sud de Kangaba, Mali

Chevalier Arlequin, visiteur Paléarctique égaré dans le Sud du Mali, en contre-jour Africain -  04 mars 2012, près du village de Safola, au Sud de Kangaba, Mali

Chevalier Arlequin, visiteur Paléarctique égaré dans le Sud du Mali, en contre-jour Africain - 04 mars 2012, près du village de Safola, au Sud de Kangaba, Mali

Voilà pour Safola.

En beaucoup de mots et de nombreuses phrases.

Et quelques photos.

Pour le reste du peu du Pays Manding que j’ai un peu connu (Siby et ses environs, Bankoumana et ses environs, Kangaba et autres environs, etc.) ce sera – sans doute, inch’Allah comme souvent – pour une autre fois.

(à suivre)

Vanneau à Tête Blanche - 12 février 2012, Pays Manding, Mali

Vanneau à Tête Blanche - 12 février 2012, Pays Manding, Mali

Tortue (sauvage !) - 15 janvier 2012, Pays Manding, Mali

Tortue (sauvage !) - 15 janvier 2012, Pays Manding, Mali

Lever du soleil sur le Fleuve Niger, en Pays Manding, Mali

Lever du soleil sur le Fleuve Niger, en Pays Manding, Mali

Tag(s) : #Espèce rare, #Mali

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :