Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Guêpiers d'Afrique

Comme leur nom l'indique, ces oiseaux toujours très colorés se nourrissent (en particulier) de guêpes. Pour se démarquer sans doute, les anglais ont jugé plus malin de les appeler des Bee-eaters, disons des "mangeurs d'abeille" en dialecte.

Ce qui est sûr en tout cas, c'est que leur régime est strictement insectivore mais très varié, ne se réduisant pas aux seules guêpes et abeilles; ils mangent toutes sortes d'autres insectes, tels que papillons, libellules, cigales, sauterelles, mouches, etc. La photo de l'accueil du blog et ces quelques premières photos de - et par exemple - Guêpier à Gorge Rouge proposent un tout petit éventail de ce qu'ils peuvent s'enfiler dans le gosier.

Le bestiau chasse à l'affut. Pour attraper sa pitance, il s'élance d'habitude d'une branche, où il était posté examinant les alentours pour repérer des proies éventuelles; il tente alors de "récupérer" l'insecte en vol, après une poursuite rapide, ou bien au sol. Assez systématiquement, il revient ensuite sur la même branche (bredouille ou non), et recommencera un même manège; ce qui n'est pas pour déplaire à l'observateur qui saura ainsi où le retrouver.

Guêpiers d'Afrique

Le mieux, c'est encore de trouver une colonie en activité, à l'époque de la nidification. Une colonie, car ces oiseaux sont grégaires, nichant en général en groupe pouvant dépassant la centaine d'individus. Les nids sont des terriers creusés dans les berges des cours d'eau, ou au sol. Alors c'est maintenant à l'homme de se mettre à l'affut, non pas perché sur une branche (quoique pourquoi pas), mais sur la terre ferme, caché au meilleur endroit près des nids, et d'attendre que les adultes viennent nourrir leurs petits. Et il peut ensuite cocher à tour de bras les espèces du guide de terrain des insectes.

C'est dans ces conditions que ces photos ont été prises, près d'une colonie découverte sur un îlot du fleuve Niger, à quelques kilomètres de Bamako.

Guêpiers à Gorge Rouge (adultes) - Samanyana/Bamako, Mali, 26 février 2012

Guêpiers à Gorge Rouge (adultes) - Samanyana/Bamako, Mali, 26 février 2012

Guêpiers d'Afrique

J'ai commencé par le Guêpier à Gorge Rouge, car c'est le premier que j'ai observé en Afrique de l'Ouest, au Mali, où, habitué de la savane boisée, il est relativement commun.

On compte dans cette partie de l'Afrique, quatorze espèces de Guêpiers, dont treize oiseaux bien africains et le "dernier", migrateur toubabou, venant passer les vacances d'hiver en terre africaine: le Guêpier d'Europe. Que l'on va évacuer, car je ne l'ai pas encore vu (hors d'Europe) et pour lequel je n'ai donc pas d'image.

Nous allons également évacuer les africains que je n'ai pas encore observé, ou ceux que j'ai vu mais sans pouvoir les enfermer dans une clé USB: Guêpier à Tête Bleue, à Tête Noire, Gris-rose, à Collier Bleu, à Front Blanc, à Queue d'Aronde, et de Perse. Il reste tout de même six espèces, dont le Guêpier à Gorge Rouge, maintenant bien connu de nos services.

Guêpiers d'Afrique

Les autres ?

Selon l'ordre généralement admis par la communauté ornithologique, nous commencons (ne demandez pas pourquoi, je serai bien en peine de répondre) par le Guêpier Noir. Il ne serait que noir, il pourrait être l'exception qui confirme la règle de cette famille d'oiseaux "très colorés", comme on vous l'a déjà dit, pour ceux qui suivent. Eh bien non, il n'y a pas d'entorse à cette règle. L'adulte à un sourcil bleu azur, une gorge rouge bien chaud voire écarlate, la poitrine noire rayée de bleu; cela donne un ensemble étonnant. Cette espèce est semble-t-il beaucoup moins grégaire que les autres; à dire vrai, je ne l'ai observée qu'une seule fois, il y avait une paire; alors peut-être que je vais un peu vite en besogne de conclusion.

C'était il y a peu de temps, en Côte d'Ivoire, dans un bras mort d'un étang bordé par une forêt dense et humide. Je m'attendais à revenir avec des images de canards, de hérons, airgrettes, cormorans et autres grébifoulques, mais non, je suis tombé sur bien autre chose. C'est d'ailleurs souvent comme ça; on part en sortie ornitho avec des idées préconçues, mais ce que l'on observe est rarement ce à quoi on s'attendait... Quelquefois, on ne s'attend pas à revenir sans rien à se mettre sous la dent, mais ça arrive aussi.

Guêpier Noir (adulte) - Assouinde/Assinie, Côte d'Ivoire, 14 mars 2013

Guêpier Noir (adulte) - Assouinde/Assinie, Côte d'Ivoire, 14 mars 2013

Guêpiers d'Afrique

Vient ensuite le Guêpier écarlate. C'est l'oiseau qui pourrait être exotique par excellence, de par ses couleurs encore plus contrastées que ses congénères, et ses long filets en bout de queue. Pour le coup, celui-ci est grégaire et bien grégaire. Je l'ai souvent vu au Mali, mais le meilleur souvenir c'est la découverte d'une colonie, sur une berge du fleuve Niger, perdue au milieu de nulle part dans le pays Manding (grosso-modo, le sud du Pays à partir de Bamako).

Seydou et moi étions en train d'errer en pirogue sur le fleuve, à vitesse lente pour débusquer on ne savait pas quoi, quand nous voyions de plus en plus fréquemment des Gêpiers Ecarlates traverser le fleuve, d'un bord à lautre, dans un sens un insecte dans le bec, dans l'autre non. On se plaisait à imaginer qu'une colonie devait être dans le coin; nous avons continué vers l'endroit où les oiseaux semblaient se concentrer, et sommes finalement tombé pile-poil (ou plume, l'un et l'autre se disent ou se dit, en pareilles circonstances j'imagine) où il fallait.

Des dizaines et des dizaines d'oiseaux allaient et venaient sans arrêt sur cette berge, entraient dans les terriers, repas famillial au bec, puis en ressortaient quelques secondes plus tard. Les oiseaux se sont montré confiants, et nous sommes resté des heures à les regarder, contempler, photographier, de si près quelquefois que j'étais obligé de baisser mon zoom à 150mm (alors qu'il va jusqu'à 500 !) pour shooter un oiseau de la taille d'un merle.

Guêpier Ecarlate (adulte) - Entre Bankoumana et Nanguila (pays Manding), Mali, 29 mai 2011

Guêpier Ecarlate (adulte) - Entre Bankoumana et Nanguila (pays Manding), Mali, 29 mai 2011

Guêpiers d'Afrique

Il y en avait de partout, par grappes ou par brochettes, comme sur cette photo.

Le spectacle incroyable et bruyant nous faisait oublier la chaleur étouffante, à près de 45°C, heureusement sans presque aucune humidité; nous n'étions visiblement pas les seuls à souffrir, les oiseaux à l'évidence aussi, gueule ouverte, langue exhibée, comme le chien qui n'en peut plus de suer sous le cagnard.

Guêpiers Ecarlates (adultes) - Entre Bankoumana et Nanguila (pays Manding), Mali, 29 mai 2011

Guêpiers Ecarlates (adultes) - Entre Bankoumana et Nanguila (pays Manding), Mali, 29 mai 2011

Guêpiers d'Afrique

Si l' "écarlate" est le plus grand de la famille des Guêpiers, position qu'il partage avec le "persan", le plus petit - ou plutôt le plus court, comme on dit en Afrique -, c'est le Guêpier Nain, effectivement bien nommé.

Petit donc, vert sur le dessus, gorge jaune et bavette noir pour les adultes; en revanche, pas de longs filets à la queue. Il se comporte comme ses comptriotes plus imposants : même rituel, à l'affut avant de se jeter sur un insecte pour revenir se poser au même endroit.

Commun, on le voit quasiment à chaque sortie si on veut bien prendre la peine.

Alors régulièrement, plutôt que de rentrer bredouille, je le shoote et ne m'en lasse pas.

Image de gauche : Guêpier Nain (immature - pas de bande noire sous la gorge jaune, plumage, plus terne que l'adulte) achevant une abeille en la frappant contre une branche - Mondoukou/Grand Bassam, Côte d'Ivoire, 15 juin 2013 / Image de droite: Guêpier (adulte) - N'gati (près de Dabou), Côte d'Ivoire, 07 juillet 2013Image de gauche : Guêpier Nain (immature - pas de bande noire sous la gorge jaune, plumage, plus terne que l'adulte) achevant une abeille en la frappant contre une branche - Mondoukou/Grand Bassam, Côte d'Ivoire, 15 juin 2013 / Image de droite: Guêpier (adulte) - N'gati (près de Dabou), Côte d'Ivoire, 07 juillet 2013

Image de gauche : Guêpier Nain (immature - pas de bande noire sous la gorge jaune, plumage, plus terne que l'adulte) achevant une abeille en la frappant contre une branche - Mondoukou/Grand Bassam, Côte d'Ivoire, 15 juin 2013 / Image de droite: Guêpier (adulte) - N'gati (près de Dabou), Côte d'Ivoire, 07 juillet 2013

Guêpiers d'Afrique

Le Guêpier à Gorge Blanche est bien moins fréquent, en tout cas de mon expérience. Je ne l'ai jamais vu au Mali, bien qu'ayant écumé la brousse pendant près de deux ans quasiment chaque semaine. Depuis fin 2010, je ne l'ai vu ainsi que deux fois, la première au Burkina Faso, au bord d'une piste de savane boisée (photo ci-contre).

La deuxième fois en Côte d'Ivoire, au Sud-Est, pas loin de la frontière avec le Ghana. C'était du côté de Krindjabo (non loin d'Aboisso), ce village où réside le Roi des Agnis Sanwis. Pourtant, je ne les - il y en avait beaucoup, adultes et jeunes - ai pas trouvé dans un endroit digne d'une cour royale, mais dans une décharge (visiblement officielle d'ailleurs) qui semblait dénaturer la savane boisée, mais pas du tout gêner les oiseaux.

Moi un un peu quand même! Mais bon, j'avais tellement envie de les observer et les photographier au plus près, que je n'ai pas trop hésité avant de commencer à remper au milieu des sac plastiques, des détritus en tous genres, voire de fèces et d'étrons..Ramener des photos était à ce prix.

Guêpier à Gorge Blanche (adulte) - Krindjabo (près d'Aboisso), Côte d'Ivoire, 03 novembre 2012

Guêpier à Gorge Blanche (adulte) - Krindjabo (près d'Aboisso), Côte d'Ivoire, 03 novembre 2012

Guêpier à Gorge Blanche (immature - pas de longs filets à la queue) - Krindjabo (près d'Aboisso), Côte d'Ivoire, 03 novembre 2012

Guêpier à Gorge Blanche (immature - pas de longs filets à la queue) - Krindjabo (près d'Aboisso), Côte d'Ivoire, 03 novembre 2012

Guêpiers d'Afrique

Enfin la dernière espèce de Guêpier observée (en tout cas pour ce qui me concerne et "so far"): le Guêpier d'Orient... que l'on trouve paradoxalement - aussi - dans l'Ouest de l'Afrique.

Je l'ai vu souvent au Mali (ainsi qu'au Burkina Faso), où il n'est pas rare, si l'on veut bien prendre la peine de regarder. Comme ses collègues, il niche dans un trou qu'il a creusé lui-même, dans une berge d'une rivière ou d'un fleuve. C'est ainsi, je veux dire près de son nid, que je l'ai rencontré la première fois, à Ségou, sur le fleuve Niger. Près de "son" nid, car il semble qu'il ne soit pas aussi grégaire que ses cousins; le couple était en effet isolé.

Alors je me suis dit qu'il serait bien de le "shooter" à la porte de la maison. Dans les starting-blocks prêt à bondir, posté à une vingtaine de mètres du nid/trou, j'attendais que l'un des adultes s'y engouffre pour ensuite courrir et me jeter à plas ventre sur le sol à quelques mètres du nid/trou, viser le trou/nid avec l'appareil photo, enfin mitrailler en attendant qu'il sorte, et surtout en espérant qu'il marque un petit temps d'arrêt avant de séjecter du nid/trou afin d'obtenir un cliché acceptable.J'ai du faire ce manège une quinzaine ou une vingtaine de fois, à la grande rigolade des pêcheurs Bozo qui avaient délaissé leurs filets pour un temps, afin d'admirer (?) un spectacle assez inhabituel.

Une quinzaine ou une vingtaine de fois, mais pour ne sortir qu'un unique cliché acceptable.

Voilà donc six Guêpiers, en attendant de prochains.

Guêpier d'Orient au sortir du nid - Segou, Mali, 16 avril 2011

Guêpier d'Orient au sortir du nid - Segou, Mali, 16 avril 2011

Tag(s) : #Burkina Faso, #Côte d'Ivoire, #Mali

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :