Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marais d'Assouinde (Côte d'Ivoire) devenus, en saison sèche, vasières pour certaines zones, et site de nidification du Vanneau Eperonné - Janvier 2014

Marais d'Assouinde (Côte d'Ivoire) devenus, en saison sèche, vasières pour certaines zones, et site de nidification du Vanneau Eperonné - Janvier 2014

Ces marais d’Assouinde (pour ceux qui n’auraient pas suivi, ils se trouvent donc à environ 80 kilomètres d’Abidjan, sur la côte, près de la frontière avec le Ghana), offrent décidément beaucoup de surprises. A moins que ces surprises n’en soient pas vraiment. Car le site n’a visiblement jamais été prospecté – pourtant, il bien facile à repérer, juste avant Assinie, le coin où se trouvait le Club Med dans lequel a été tourné « les Bronzés » ; et d’une manière plus générale, sans doute aussi en raison des évènements.

Joli Début d'Année 2014 à Assouinde
Pluvier Doré Oriental – 3ème mention pour la Côte d’Ivoire (18-19 janvier 2014)

En tout cas, ce mois de janvier a permis des observations remarquables, avec tout d’abord celle d’un Pluvier Doré oriental (on disait Pluvier Fauve dans le temps). Trouvé au fond des marais le 18 janvier 2014, l’oiseau était farouche, et je n’ai pu alors faire qu’une photo très mauvaise (en voilà une ci-contre) que j’ai gardée pour des raisons documentaires, aux fins de preuves. Oui, de preuves, car ce pluvier est une grande rareté pour la Côte d’Ivoire : cette observation constitue la troisième mention pour le pays, la première datant de 1986 (à Dabou, à une trentaine de kilomètres d’Abidjan vers l’Ouest en longeant la côte), la deuxième de 1989 (à côté d’Abidjan). Mais pas seulement, rareté également pour l’Afrique de l’Ouest tout entière, pour laquelle c’est une espèce occasionnelle : les seules autres observations ont été réalisées au Sénégal (une) et au Gabon (quelques-unes). Alors il ne s’agit pas de revenir bredouille ; et même une photo de mauvaise qualité peut faire l’affaire.

Dans le passé, lorsque la photographie n’était pas si développée, les ornithologues faisaient en général homologuer leurs observations en écrivant une description détaillée de l’oiseau, alors ce n’était pas si facile. Encore que… à la limite, on pouvait pomper dans la littérature et romancer un peu pour donner une teinte de terrain. Maintenant, on n’a plus besoin de s’embêter, si photo à l’appui.

Joli Début d'Année 2014 à Assouinde

L’identification, peut néanmoins être compliquée, même avec des photos, en fonction de leurs qualités, et également en fonction de l’espèce, si par exemple elle a des « cousins » qui lui ressemblent. Comme pour la bête qui nous occupe ici. Il existe aussi le Pluvier Doré (Européen) et le Pluvier Doré Américain, qui ressemblent beaucoup à l’Oriental, spécialement en plumage d’hiver – ce qui était le cas – lorsque l’oiseau a perdu ses belles couleurs de printemps, et qu’il est difficile de différencier sur le terrain.

Grand bien m’a pris de revenir le lendemain matin au même endroit : j’ai pu retrouver le Pluvier et prendre de meilleures photos. Clairement ce n’est pas un (amé)Ricain, car ce dernier à un plumage d’hiver gris froid ; pour le séparer de l’Européen, à part le plumage chamois avec des spots jaunes, il y avait une histoire de longueur de plumes… autant dire que là je me suis fait aidé par un spécialiste (anglais – merci Ron !).

Cette espèce niche dans la Toundra Arctique, de l’extrême nord de l’Asie à l’Alaska, et migre ensuite pour hiverner, normalement en Asie et en Australasie ; on en trouve également à cette époque jusqu’en Californie et à Hawaii. Comme régulièrement en ornithologie, quelques individus s’ « égarent » de temps en temps et font un passage remarqué un peu n’importe où.

Pluvier Doré Oriental en plumage d'hiver - Marais d'Assouinde, Côte d'Ivoire, 19 janvier 2014

Pluvier Doré Oriental en plumage d'hiver - Marais d'Assouinde, Côte d'Ivoire, 19 janvier 2014

Joli Début d'Année 2014 à Assouinde
Canard Siffleur – 2ème mention pour la Côte d’Ivoire (18 janvier 2014)

Le jour de la découverte du Pluvier Doré Américain, je suis également tombé sur deux Canards Siffleurs, dans un autre endroit des marais. Pour ceux qui suivent encore une fois, cela représente la deuxième mention pour le pays, puisque la première observation ivoirienne a été faite (par moi !!) l’année dernière, également en janvier (et début février d’ailleurs), à Assouinde et avec deux oiseaux.

A l’époque, les photos prises étaient vraiment imprésentables ; cette année, elles sont meilleures, mais toujours très médiocres si on veut être gentil. Voilà un challenge pour 2015 : obtenir des photos acceptables de Siffleurs.

Joli Début d'Année 2014 à Assouinde
Glaréole à Collier

Je passe à une espèce pour laquelle les photos sont bonnes, sinon le lecteur va décrocher. La Glaréole à collier, espèce peu commune en Côte d’Ivoire, avait été observée plusieurs fois à Assouinde, de fin janvier à mi-février 2013, avec de deux à une vingtaine d’oiseaux selon les jours. Il semble que cela recommence cette année, puisque trois oiseaux étaient vu le 12 janvier 2014, et le 25 au moins seize (le groupe tait lâche, et il était bien difficile de compter lorsque les oiseaux étaient posés, parmi la végétation ; ce chiffre de seize correspondant au nombre d’oiseaux lors d’un envol en groupe).

Les trois premières Glaréoles ont été très timides et je n’ai alors pu prendre que des « photos documentaires » encore une fois. Deux semaines après, certaines se sont laissé approcher à environ 7 mètres, au prix d’un « crawling » (comment dit-on en français, rampage ? rampement ?) dans les marécages.

Joli Début d'Année 2014 à Assouinde
Glaréole à Collier - Marais d'Assouinde, Côte d'Ivoire, 25 janvier 2014

Glaréole à Collier - Marais d'Assouinde, Côte d'Ivoire, 25 janvier 2014

Joli Début d'Année 2014 à Assouinde
Rhynchée Peinte

On revient à de mauvaises photos, ou plutôt une mauvaise photo, la seconde et dernière que j’ai pu prendre. C’est un peu triste, car si elle est mauvaise, c’est parce qu’elle a été prise tôt le matin vers 6h30, le peu de luminosité étant accentué par un épais brouillard qui stagnait au-dessus de l’eau. L’oiseau, une Rhynchée Peinte femelle, est pourtant superbe. Comme son nom ne l’indique pas (en français, car en anglais on l’appelle bien Greater Painted Snipe), elle ressemble à une Bécassine, mais dotée d’un « museau » bizarre et d’un plumage bien colorée au contraire de ces Snipes/Bécassines que l’on trouve en Europe ; soit dit en passant, les Bécassines des Marais sont revenues d’Europe pour passer l’hiver en Afrique, en particulier à Assouinde où on la rencontre en ce moment. L’espèce est considérée comme peu commune globalement en Afrique de l’Ouest, et elle semble rare en Côte d’Ivoire ; c’est d’ailleurs la première fois que je la vois… il est vrai que je ne peux être partout. En glanant dans la littérature, il apparait que les observations ivoiriennes connues sont anciennes, la plus récente datant de 1990.

Ce qui est original chez cet oiseau, c’est que, à la différence de la plupart des autres chez qui il y a un dimorphisme sexuel, ce dernier est inversé. En général, le mâle est à la fois plus gros et beaucoup plus coloré, chez la Rhynchée c’est donc le contraire (j’insiste sur le « à la fois » : chez les rapaces, le mâle est souvent plus petit aussi, mais le plumage est toujours plus distinctif). En référençant la photo, j’ai par réflexe commencé à écrire « mâle ».

Joli Début d'Année 2014 à Assouinde
Chevalier Gambette

Un oiseau a été photographié les 12 et 18 janvier 2014, et à chaque fois il était dans la même petite vasière. Le 19, il n’était plus là.

On me dit que le Chevalier Gambette est assez rare en Côte d’Ivoire ; j’ai pourtant l’impression que c’est une rareté moins relative que ça. J’ai peut-être lu en diagonale, mais je ne vois l’espèce mentionnée que dans un article de 1985 de Malimbus (JM Thiollay), qui le disait peu commun. Pas important, cette observation était de toute façon ma coche ivoirienne de la semaine.

Joli Début d'Année 2014 à Assouinde
Chevalier Gambette en plumage d'hiver - Marais d'Assouinde, Côte d'Ivoire, 12 janvier 2014

Chevalier Gambette en plumage d'hiver - Marais d'Assouinde, Côte d'Ivoire, 12 janvier 2014

Joli Début d'Année 2014 à Assouinde
Anhinga d’Afrique, Canard de Hartlaub & Vanneau Eperonné – Confirmations

La prospection intensive d’Assouinde a permis de confirmer la présence régulière voire le cantonnement de trois espèces.

L’Anhinga d’Afrique, espèce considérée comme devenue très rare ou au bord de l’extinction en Côte d’Ivoire, a été vu lors de ma première visite aux marais d’Assouinde en janvier 2013. Depuis des Anhingas en petit nombre (de un à quatre individus) ont été observés régulièrement tout au long de l’année, sauf de mai à septembre certainement parce que les oiseaux nichaient ailleurs, et encore jusqu’à fin janvier 2014 (deux oiseaux le 25 janvier) à ce stade.

Joli Début d'Année 2014 à Assouinde

Un groupe de six Canards de Hartlaub, oiseau très rare et en déclin d’une manière générale en Afrique de l’Ouest (la population est d’environ un millier de canards, d’après les dernières estimations… qui datent de 1996, certes), avait été observé régulièrement en mars et avril 2013 non loin des marais, au lac dit de Campeix. Un individu puis trois ont été photographiés respectivement les 19 et 25 janvier 2014 à Assouinde.

Enfin, ce début d’année 2014 confirme clairement l’installation d’une colonie d’un vingtaine de Vanneaux Eperonnés sur le site, un nid avec trois œufs ayant été découvert le 19 janvier.

Vanneau Eperonné, nid et adulte sur le site de nidification - Marais d'Assouinde, Côte d'Ivoire, 19 janvier 2014Vanneau Eperonné, nid et adulte sur le site de nidification - Marais d'Assouinde, Côte d'Ivoire, 19 janvier 2014

Vanneau Eperonné, nid et adulte sur le site de nidification - Marais d'Assouinde, Côte d'Ivoire, 19 janvier 2014

Ceci pour ne parler que des raretés.

Car les habitués, Hérons, Aigrettes, Anserelles, Jacanas, Bécasseaux, Gravelots et Chevaliers divers, etc. sont toujours régulièrement au rendez-vous.

Après une trentaine de sorties à Assouinde, réparties sur un peu plus d’un an, il y a une autre chose qui se confirme, c’est la richesse du site. Jusqu’à maintenant, j’ai recensé près de 110 espèces, sachant que je passe à côté de beaucoup d’autres, n’allant quasiment jamais observer dans les bois qui bordent les marais ; ce faisant, on devrait rajouter une tripotée d’espèces, de passereaux en particulier, mais que je délaisse régulièrement.

Joli début d’année 2014 à Assouinde.

Assouinde ? Joli port de pêche !

Jacana à Poitrine Dorée, adulte - Marais d'Assouinde, Côte d'Ivoire, janvier 2014
Jacana à Poitrine Dorée, adulte - Marais d'Assouinde, Côte d'Ivoire, janvier 2014
Jacana à Poitrine Dorée, adulte - Marais d'Assouinde, Côte d'Ivoire, janvier 2014
Jacana à Poitrine Dorée, adulte - Marais d'Assouinde, Côte d'Ivoire, janvier 2014
Jacana à Poitrine Dorée, adulte - Marais d'Assouinde, Côte d'Ivoire, janvier 2014
Jacana à Poitrine Dorée, adulte - Marais d'Assouinde, Côte d'Ivoire, janvier 2014
Jacana à Poitrine Dorée, adulte - Marais d'Assouinde, Côte d'Ivoire, janvier 2014
Jacana à Poitrine Dorée, adulte - Marais d'Assouinde, Côte d'Ivoire, janvier 2014

Jacana à Poitrine Dorée, adulte - Marais d'Assouinde, Côte d'Ivoire, janvier 2014

Grande Aigrette (en haut) et Héron Pourpré - Marais d'Assouinde, Côte d'Ivoire, janvier 2014
Grande Aigrette (en haut) et Héron Pourpré - Marais d'Assouinde, Côte d'Ivoire, janvier 2014

Grande Aigrette (en haut) et Héron Pourpré - Marais d'Assouinde, Côte d'Ivoire, janvier 2014

Aigrette Garzette, au moment de fienter - Marais d'Assouinde, Côte d'Ivoire, janvier 2014

Aigrette Garzette, au moment de fienter - Marais d'Assouinde, Côte d'Ivoire, janvier 2014

Décollage d'une Anserelle Naine femelle - Marais d'Assouinde, Côte d'Ivoire, janvier 2014

Décollage d'une Anserelle Naine femelle - Marais d'Assouinde, Côte d'Ivoire, janvier 2014

Chevalier Aboyeur - Marais d'Assouinde, Côte d'Ivoire, janvier 2014

Chevalier Aboyeur - Marais d'Assouinde, Côte d'Ivoire, janvier 2014

Groupe mixte de Bécasseaux Cocorlis (2 oiseaux, becs fins et courbes, en haut-centre et en haut-gauche) et de Pluviers Grand-gravelots - Marais d'Assouinde, Côte d'Ivoire, janvier 2014

Groupe mixte de Bécasseaux Cocorlis (2 oiseaux, becs fins et courbes, en haut-centre et en haut-gauche) et de Pluviers Grand-gravelots - Marais d'Assouinde, Côte d'Ivoire, janvier 2014

Pluvier Grand-gravelot (à gauche) et Chevalier Guignette - Marais d'Assouinde, Côte d'Ivoire, janvier 2014
Pluvier Grand-gravelot (à gauche) et Chevalier Guignette - Marais d'Assouinde, Côte d'Ivoire, janvier 2014

Pluvier Grand-gravelot (à gauche) et Chevalier Guignette - Marais d'Assouinde, Côte d'Ivoire, janvier 2014

Tag(s) : #Côte d'Ivoire, #Espèce rare

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :